Partager sur

UNE EXCELLENTE SURPRISE ….


Publié le 31 octobre 2019

Dans un contexte national qui affiche :

Un nombre record de ventes sur les 12 derniers mois (+ de Un million Cent mille ventes dans l’existant).

Des taux d’emprunt en baisse constante. Par exemple, un prêt sur 15 ans est accordé à un taux moyen de 0.92 % en 2019 contre 1.21% fin 2018 permettant ainsi, pour une mensualité de 1000 euros, d’économiser plus de 5500 euros sur un an.

Une hausse des prix qui globalement se poursuit à un rythme soutenu de 3.2 % sur un an avec de fortes disparités, +6.3 % à Paris, +9.4 % à Lyon, +1.9% dans les Hauts de France, +0.5% à Marseille …). Nous entendions il y a peu encore, les commentateurs affirmer que seule l’Ile de France et les grandes villes bénéficiaient de cette euphorie du marché avec des prix à la hausse et une demande toujours plus pressante et que, à côté de cela de nombreuses régions comme le Berry restaient des parents pauvres … !

Quid du  marché castelroussin ? On nous dit souvent qu’il est endormi ou même que ce n’est pas le bon endroit pour investir…

N’en déplaise à tous les « Cassandre », l’Observatoire de l’ADIL de l’Indre dont l’objectivité n’est pas contestable, confortée par les observations des professionnels de la ville nous démontre que le marché de l’Agglomération castelroussine bénéficie d’une embellie significative depuis 2018, tant au niveau des volumes de transactions que des prix pratiqués.

« L’immobilier ancien sur CHATEAUROUX métropole a progressé, en volume et en prix en 2018 de 7.9 % » nous dit l’ADIL. C’est particulièrement vrai pour les maisons individuelles de ville ou de périphérie dont les prix, entre 2017 et 2018, sont passés en moyenne de 1200 à 1350 Euros.

Certes les transactions liées aux appartements montrent plutôt une médiane stable tant en terme de prix qu’en terme de volume mais, cette observation cache des disparités très fortes entre les caractéristiques des immeubles et leur situation (prix entre 850 Euros et plus de 2000 euros /m2)

Les candidats à l’investissement immobilier locatif ne s’y trompent pas et ils viennent à nouveau s’intéresser à l’acquisition de biens à but locatif stimulée en cela par les mesures de « défiscalisation De Normandie » applicables à Châteauroux dans le cadre du programme Action Cœur de ville .

Malgré cette embellie, les prix restent encore sages et les taux d’emprunt de plus en plus indolores. Les ménages castelroussins l’ont bien compris et se tournent résolument vers l’acquisition d’un bien immobilier.

Nous suivre sur

Se connecter

Adhérents